Transformer son activité.

Comment transformer son activité d’entreprise offline en activité d’entreprise online ou partiellement online ? 

La digitalisation d’une entreprise est une démarche indispensable pour gagner en visibilité et en notoriété. Plus qu’un phénomène de mode, cette tendance fait partie intégrante de la stratégie marketing. Appliquée principalement par le secteur commercial, la transformation digitale s’étend sur tous les domaines d’activité. À noter que les clients sont de plus en plus connectés grâce au progrès technologique. Ils peuvent ainsi accéder aux informations recherchées, aux services et aux produits qui les intéressent depuis tout appareil doté d’une connexion internet. Une présence digitale garantit la pérennité d’une entreprise. 

Dématérialiser la société à travers la digitalisation

La transformation digitale ne concerne pas uniquement la vente des produits ou des services proposés. Elle touche l’ensemble de l’activité professionnelle d’une entreprise. Elle constitue une réforme incontournable et indispensable. À savoir que l’économie numérique prend largement le pas sur l’économie traditionnelle depuis des années. La digitalisation concerne ainsi les générations des X et des boomers. Ils ont évolué dans une société où l’informatique n’était qu’à son balbutiement. Celle-ci a pourtant évolué, augmentant l’importance des réseaux, des algorithmes, des logiciels et des datas. En conséquence, toutes les entreprises créées avant les années 1990 se voient obligées de se réinventer à l’apogée de l’ère du numérique. À titre de comparaison, les start-ups fleurissent sur ce créneau grâce à une maîtrise parfaite de ce nouveau modèle économique. Beaucoup d’entre eux connaissent un succès rapide et réalisent d’importants chiffres d’affaires. De leur côté, les entreprises historiques peinent à fidéliser leur clientèle et à séduire de nouveaux prospects. 

Les différents avantages d’une digitalisation de l’entreprise

Les entreprises adoptant la transformation digitale profitent de nombreux avantages considérables. Elles se voient la possibilité d’élargir leur frontière. Si elles ont leur siège en France, il leur est possible d’avoir des clients dans les pays membres de l’espace Schengen ou de l’Union Européenne. Le plus important est de mettre en place les dispositifs permettant d’assurer les livraisons. La digitalisation permet également d’améliorer la communication interne, que ce soit au sein de la même agence ou entre les différentes agences installées dans différentes parties du monde. La transmission de l’information se fait instantanément pour des réunions virtuelles. Le partage des contenus et des données permet de prendre les dispositions nécessaires en temps réel. Cela implique la mise en place d’un stockage de données dans le Cloud. Ces dernières sont ainsi facilement accessibles à toute heure et depuis tout type d’appareil mobile. Chaque membre du personnel se voit attribuer un identifiant et un mot de passe pour pouvoir ouvrir son compte. Comme il s’agit de données sensibles, elles sont protégées par des antivirus, des anti-malwares et des pares-feux. La digitalisation optimise la collaboration des différents services, mais aussi avec les partenaires et les collaborateurs. Certaines opérations ont l’avantage de pouvoir être automatisées. De ce fait, il permet d’avoir du temps pour se consacrer à d’autres tâches. Cette automatisation permet également de réduire les risques d’erreurs. Les algorithmes et les paramétrages définis par les développeurs aident à détecter toutes les anomalies. Dans de nombreux cas, elles sont immédiatement corrigées sans avoir recours à l’intervention humaine. 

Les étapes à suivre pour digitaliser une entreprise

La transformation d’une activité offline en une activité online passe par différentes étapes. Il ne suffit pas de créer un site internet, qui n’est que la partie visible de la numérisation. Il faut aussi se concentrer sur d’autres aspects pratiques, tant sur le plan organisationnel que marketing. 

Réétudier le business model

La digitalisation d’une entreprise passe par un chamboulement des piliers sur lesquels elle se repose. Cela concerne essentiellement le business model. Il est important de comprendre le fonctionnement de la digitalisation. Cela permet d’en savoir plus sur la manière de générer des bénéfices et du chiffre d’affaires. Il faut également connaître les bases des calculs à réaliser pour mieux déterminer les marges financières. Il faut aussi savoir que le modèle économique traditionnel n’est pas compatible avec la transformation digitale. L’activité risque même de ne pas avoir la rentabilité souhaitée et attendue. La solution consiste à orienter l’activité vers les canaux digitaux. Il est également recommandé de faire une veille technologique afin de rester informé des dernières tendances. Cela permet alors de s’adapter pratiquement à l’instant T. Le business model est soumis à de nombreuses modifications et ne doit pas être constant dans le monde du virtuel. 

Améliorer l’expérience client

Les clients sont de plus en plus exigeants. Ils ont pleinement conscience qu’ils sont rois. À noter que les internautes zappent les sites et les pages qui manquent d’intérêt. De ce fait, il est important de capter leur attention avec des contenus informatifs et à forte valeur ajoutée. Quand ils effectuent une recherche en ligne, ils s’attendent à trouver des réponses satisfaisantes. Ils veulent obtenir des solutions efficaces à leur problématique. Il est primordial de mettre en place une stratégie de contenus adaptée à son activité. Cela permet de démontrer son expertise et son savoir-faire dans ce domaine. Il est également conseillé de penser à l’expérience du client quand il visite le site. Il faut toujours garder en tête qu’il risque de quitter la page et de consulter un site concurrent. Cela se produit lorsque le chargement de la page est trop lent ou quand l’interface est trop surchargée. Le risque de perdre un client potentiel est également très élevé quand le menu est trop compliqué. Il en va de même pour le processus de commande et de validation des achats. Il quitte le site s’il n’arrive pas naviguer en toute fluidité. Il est tout aussi important de bien connaître le profil de chaque client grâce à l’établissement du profil des buyers personnas. Cette stratégie permet de mettre en place une stratégie plus personnalisée et moins impersonnelle. Le client aura l’impression que l’entreprise a vraiment compris ses attentes. S’il est conquis par la qualité du site et des services fournis, il est fort probable qu’il revient. Son expérience l’amène également à faire la promotion du site et de l’entreprise auprès de son entourage. Le bouche-à-oreille revêt toute son importance à l’heure du digital. Les consommateurs sont attentifs aux avis des autres clients. Il est donc dans l’intérêt des sociétés d’obtenir le maximum de retours positifs. Néanmoins, les avis négatifs constituent des données à prendre en compte dans l’amélioration des services et de la digitalisation de l’entreprise. Ils permettent de faire évoluer le site internet et tout le processus de transformation digitale. Les internautes constateront que les entreprises sont à leur écoute. Cela démontre leur professionnalisme et leur réactivité aux critiques constructives. Les internautes y sont sensibles et reviennent volontiers. Ils savent qu’ils vivront une expérience à la hauteur de leurs attentes et de leurs exigences.

Privilégier une bonne relation client

La transformation digitale est indispensable au niveau du service de communication et chargé de clientèle. La réussite de cette digitalisation permet d’avoir une bonne visibilité. Il est indispensable d’utiliser les bons outils numériques. Ils ont la particularité de rendre plus simples les échanges avec les clients. Cela implique la mise à jour régulière du site internet en veillant à ce que celui-ci soit responsive. Il doit ainsi être adapté à tous types d’appareils multimédias. Il doit offrir le même confort, tant pour les utilisateurs d’ordinateurs que ceux qui se connectent depuis un smartphone ou une tablette. D’autres fonctionnalités doivent également être intégrées au site internet pour favoriser les échanges commerciaux. Cela concerne, notamment, les différents supports de communication. Il est crucial que les clients accèdent à toutes les informations dont ils ont besoin 24h/24. Ils doivent également avoir la possibilité de contacter l’entreprise rapidement pour obtenir plus de détails. De ce fait, il faut assurer une bonne gestion de tous les canaux digitaux utilisés. Si tel n’est pas le cas, il est préférable de se passer de ceux qui sont rarement utilisés. Cela concerne notamment les réseaux sociaux. Les pages entreprises ont pour objectif de simplifier les échanges et d’obtenir une réponse rapide par rapport au classique formulaire de contact. Dans le cas où les réponses sont aussi longues qu’un mail, il vaut mieux se concentrer sur les canaux où l’entreprise est plus active. Cette étape de la transformation digitale permet, par ailleurs, de collecter des données sur les clients. Leur analyse s’avère indispensable dans la mise en place d’une stratégie marketing efficace. 

Revoir entièrement l’organisation

Pour garantir le succès de la digitalisation d’une entreprise, il est crucial de vérifier tous les points de la maturité digitale. Le numérique doit ainsi être intégré dans tous les services de l’entreprise. Cette tâche est à confier à un CDO ou chief digital officer. Son rôle consiste à accompagner chaque membre du personnel dans le processus de digitalisation. Il détermine avec les managers de chaque service les indicateurs de performance clé. Ces données permettent alors de mettre en place les plans d’action pour atteindre les objectifs fixés, et ce, dans les délais. Le CDO doit également expliquer clairement en quoi la digitalisation constitue un atout pour l’entreprise. Il commence par déterminer le type de produits et de services proposés par la société. Il aide ainsi à développer des gammes destinées exclusivement aux internautes et aux mobinautes. Par exemple, la société propose des livres papier sur des thèmes précis. La digitalisation permet de migrer vers les livres numériques et les formations en ligne. Il s’implique aussi dans la digitalisation des canaux de vente. Cela implique la mise en place d’une plateforme virtuelle, en l’occurrence un site e-commerce ou un site vitrine, selon les besoins de l’entreprise. Il aide également à la mise en place d’une stratégie marketing inbound via les réseaux sociaux et les applications mobiles. Le CDO a par ailleurs une bonne connaissance des techniques de référencement. Il identifie les places de marchés digitales adaptées à l’activité de l’entreprise. Il permet également de mieux analyser les comportements d’achat. Si certains clients privilégient la livraison à domicile, d’autres préfèrent récupérer leurs achats dans un point relais ou auprès du magasin lui-même. 

Les différents instruments favorisant la digitalisation de l’entreprise

Le site internet reste le principal outil de la transformation digitale d’une entreprise. Il existe également d’autres instruments comme les logiciels métiers. Ces derniers sont personnalisables en fonction des besoins et des exigences spécifiques de chaque entreprise. Il est tout aussi important de créer des landings pages attractifs et de miser sur les newsletters pour optimiser la conversion des prospects. Pour garantir la réussite de la transformation digitale, il faut également faire appel à des professionnels du secteur. En plus de leurs compétences et de leur expertise, ils ont un œil objectif. Ils déterminent plus facilement les failles du système en place. Ils proposeront ainsi des solutions adaptées à la situation. Leurs années d’expérience leur permettent aussi de noter les similitudes avec le cas des autres entreprises. Il leur est ainsi plus facile de mettre au point la bonne stratégie tout en respectant le business modèle de l’entreprise ainsi que ses objectifs. Les professionnels du secteur digital sont aussi en mesure de former le personnel de l’entreprise. De cette manière, les ressources internes sont en mesure d’effectuer les interventions nécessaires en cas de problèmes. 

Les doutes des entreprises face à la digitalisation

La digitalisation de l’entreprise a été amorcée dès l’informatisation des données. Ce processus a permis la dématérialisation des documents. Il a été ainsi plus simple de structurer et d’exploiter les données. Néanmoins, ces efforts ne suffisent plus pour répondre aux critères d’une économie en constante évolution. Le développement des entreprises repose pourtant sur leur capacité à bondir sur les nouvelles tendances et à les intégrer dans leur propre système de fonctionnement. Les changements peuvent parfois être radicaux, ce qui cause une certaine peur auprès des entreprises historiques. Elles ont également du mal à faire table rase d’une stratégie qui a fonctionné pendant plus de quarante ou cinquante ans. De ce fait, la digitalisation commence par le changement de l’état d’esprit. Il est important de penser systématiquement digital first comme les entrepreneurs natifs digitaux. Cette approche garantit la réussite de la transformation digitale.